PHILIPPE MEYER – MA RADIO : HISTOIRE AMOUREUSE

Certains épousent leur professeur de théâtre. Lui s’est mis à la colle avec celle qui fut sa baby-sitter : la radio. Enfant, elle lui tenait compagnie dans une maison vide d’amour. Dans le gros poste Telefunken (« Deutsche Qualität »), comme dans la voix de Charles Trenet, il voyait briller la mer, des abbés à bicyclette, des soldats bardés de fer, le Quatorze Juillet en fête, … Le monde n’arrivait jusqu’à lui qu’en empruntant des timbres de voix. Il les a encore à l’oreille.

Pensionnaire, le poste à galène, caché sous les draps, lui offrit quantités de lignes de fuite et d’issues de secours, payables de quelques dimanches de colle. Etudiant, la radio le présenta à la chanson : il ne la quitta plus. Elle devint pour lui une famille, un refuge, une force, une échappatoire, un bien enfin commun. A 30 ans, au sortir d’une adolescence qui n’avait que trop traîné, la radio et lui officialisèrent leur liaison. Ensemble ils naviguèrent d’ondes en ondes nouant au passage avec des inconnus des deux sexes et des trois âges des amitiés à la vie à la mort qu’aucune rencontre n’abîma jamais.

Aujourd’hui, il s’interroge à haute voix : « Si je n’avais pas fait ce métier, aurait-il fallu que je travaille » ?

 


 

Bio express
Philippe Charles François Marie Meyer
Né le jour de Noël d’une très bonne année pour la vigne. Docteur en sociologie. Chercheur en histoire sociale. Une thèse sur les politiques publiques appliquées à l’enfance « irrégulière » de Richelieu à Giscard d’Estaing, des travaux sur la psychiatrie, la justice, le contrôle social. Dix ans plus tard, pigiste à L’Express, traite des livres d’histoire et de Sciences humaines. Devient patron des pages culture. Entre à Radio France où il a notamment produit à France Inter « Télescopages », « La Prochaine fois je vous le chanterai » et, à France Culture, « L’Esprit public ». Collabore comme interprète à divers feuilletons radiophoniques pour France Musique (George-Bernard Shaw) ou pour France Culture (« La guerre de l’Elysée n’aura pas lieu »). Interprète à l’auditorium du Musée d’Orsay un ensemble de chansons sur la Commune de Paris, puis un spectacle qui fait revivre le « Chat noir » de Salis, Allais, Bruant et Satie… Met en scène « Les Maxibules », de Marcel Aymé.
Au théâtre de la Ville, interprète « Causerie » puis donne « Paris la Grande » (« Le Chant du Monde ») et « L’Endroit du cœur (avec vue sur l’envers) », dont il est l’auteur et l’un des interprètes et que met en scène Jean-Claude Penchenat. A partir de 2009, dirige à la Comédie Française un cabaret annuel et participe à divers spectacles de chansons, notamment pour le festival de Grignan.

Renseignements

Spectacle en tournée toute la saison en fonction de la disponibilité des artistes
Montage : 1 service
TARIF PAR REPRESENTATION / PARIS / PROVINCE
Région parisienne : 3 600,00 € HT tout compris
Province : 3 400,00 € HT plus transport (pas de décor) et défraiement pour 3 personnes au départ de Paris

Agenda de la tournée

2020

A partir du Dimanche 26 Janvier 2020 : PARIS (75) – Lucernaire tous les dimanches à 19h00

Dimanche 15 Mars 2020 : ILLKIRCH GRAFFENSTADEN (67)

Samedi 25 Juillet 2020 : BARJAC (30)

2019

Du Dimanche 3 Mars au Samedi 1er Juin 2019 :
PARIS (75) – Théâtre Le Lucernaire (29 représentations)
Lundi 8, 15 et 22 Juillet 2019 : AVIGNON (84) – Théâtre du Chêne noir (3 représentations)
Mercredi 4 Décembre 2019 : CHAMPCEVINEL (24)